topblog Ivoire blogs

31/01/2014

L'AIRD APPELLE À LA COHÉSION AU SEIN DE L'OPPOSITION

Le jeudi 23 janvier dernier, onze partis politiques de l’opposition ivoirienne se sont retrouvés à l’initiative d’une formation politique membre du CNRD. Cette rencontre avait pour objectif de jeter les bases d’une concertation, que tous souhaitent pérenne, devant permettre à l’opposition d’harmoniser ses analyses afin de parler d’une même voix dans le cadre du dialogue politique souhaité par l’ensemble de la classe politique et tous les Ivoiriens.

L’Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie (AIRD) se réjouit de l’initiative de cette rencontre et de sa tenue effective et remercie vivement tous les responsables des partis frères qui y ont pris part. L’AIRD qui a hâte de voir que soit mis fin à plus de dix ans de dramatiques souffrances de millions d’Ivoiriens dont certains à présent dans des camps de réfugiés, encourage tous les acteurs politiques à soutenir une telle démarche qui ne lèse les intérêts de personne et ne saurait constituer un front contre le gouvernement ou un groupe de partis politiques. L’objectif essentiel est la cessation de la belligérance permanente afin que l’apaisement profite au peuple ivoirien et singulièrement aux jeunes, aux femmes et aux personnes vulnérables. En mettant sur la table les acquis des précédents cadres de négociation, nous avancerons plus vite sur les points de divergence qui exigeront, comme le veut toute négociation, des concessions, dans le respect bien compris des normes de la démocratie et de l’état de droit.

 

En effet, si pour certains les objectifs du dialogue politique ne sont pas clairement définis, ceux de tous les partis de l’opposition semblent très précis depuis 2011.

D’une part, nous sommes tous soucieux de la libération de tous les prisonniers politiques ainsi que du retour et du rétablissement des exilés dans leurs biens. Ce qui suppose bien sûr des mesures d’accompagnement, compte tenu du saccage des nombreux domiciles et des expropriations illégales des terres.

D’autre part, nous avons tous souligné le nécessaire rétablissement sur l’ensemble du territoire des conditions justes et équitables pour des activités politiques, économiques et sociales dignes d’un état de droit.

 Devant la clarté de ces communes aspirations et l’urgence du pacte républicain, nous appelons tous les partis de l’opposition à taire leurs frustrations passagères pour ne regarder que les terribles souffrances de nos populations, la profonde meurtrissure que vit notre pays.

 Les souffrances des prisonniers et des exilés, celles de la jeunesse qui erre sans savoir où va le pays, l’angoisse aussi des travailleurs qui se demandent ce que sera demain, le désarroi des paysans mal récompensés de leurs efforts, les commerçants soumis aux braquages de bandits, etc. tout cela doit nous obliger à  accepter l’étroite collaboration que propose le cadre de cette plateforme. Il nous faut en effet nourrir nos convictions de propositions claires avec des mesures d’accompagnement pour sortir de l’impasse politique, sociale et humaine que connaît notre pays.

Voici donc venue l’heure de nous montrer profondément démocrates et soucieux de l’intérêt national. C’est la Côte d’Ivoire qui nous appelle ! L’entendons-nous ? 

aird,eric kahe,opposition ivoirienne,opposition significative

Le Comité de Direction de l’AIRD (Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie), réuni en séance extraordinaire ce lundi 27 janvier 2014 sous la direction du président intérimaire, le camarade Luc GNEPA, après consultation du président du parti en exil, le camarade KAHE Eric, donne mandat à la délégation de l’AIRD pour une participation constructive à cette plateforme. Le Comité de Direction demeure très attentif à l’évolution des travaux.

Le camarade GNEPA Luc

Président Intérimaire de l’AIRD

 

01:38 Publié dans Déclarations de la Direction de l'AIRD | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

24/01/2014

OR DONC...

OR DONC…Les détenteurs testamentaires exclusifs assermentés de la certification ISO du «pro-gbagboïsme», disposent aussi d’un logiciel de «rattrapage»  sélectif dans l’appréciation de la constance !

Les justifications à géométrie variable sont une sorte de complaisance dont nous savons désormais les méfaits sur la vie de milliers des nôtres. Peut-on se réclamer de la Gauche et faire de la solidarité ou de la transparence son marchepied ?

Point de découragement très chers, afin que la priorité reste à la solidarité  au service des valeurs, et que les sacrifices de la lutte ne se confondent pas avec sacrifier d'autres!

23:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

« À TOUS LES DÉMOCRATES IVOIRIENS...UNION & ENCORE UNION »

Notre priorité, chaque jour réaffirmée, reste l'union de nos forces. Une obsession raisonnée et patiente pour que l’union fasse la force.

Non pas parce que nous nous sentons petits ou faibles (beaucoup seront surpris des résultats de notre travail d'abeilles de l'opération "la RUCHE" qui se fait sans tapage) mais parce que c'est la seule issue dans le contexte actuel. Et nous avons illustré cela par l'image ci-dessous depuis belle lurette. Même quand beaucoup ont quitté le CNRD, nous y sommes restés, car un membre fondateur ne quitte pas le navire à la moindre secousse.

Nous ne pourrons jamais empêcher certains de distiller des rumeurs pour tenter de réduire l'impact de notre engagement qui est sans complaisance ni compromission. Mais notre conscience est d'autant plus à l'aise que rien de ce qu'ils annoncent depuis avril 2011 ne s'est produit. Ils peuvent continuer de l'annoncer si cela peut leur permettre d'exister. Quant à notre formation politique l'Alliance, sa direction et ses militants, gardent le cap de leurs convictions.

Le Ministre Eric KAHE,

Président de l'AIRD

 

 

12:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

11/12/2013

DÉCLARATION DE L’AIRD, SUITE AUX OBSÈQUES DU PRÉSIDENT NELSON MANDELA

Aujourd’hui, mardi 10 décembre 2013, le monde entier salue la mémoire du président Nelson Mandela. Une journée pas comme les autres dans la vie des Africains de toutes les nations et de tous les horizons.

Chacun aura vu les mains des dirigeants américain et cubain unis dans l’histoire.
Chacun aura entendu tous ces dirigeants qui soulignaient la plus grande force de Mandela: s’appuyer sur les meilleures valeurs humaines.

Tous l'ont clairement exprimé: Madiba a libéré les prisonniers, mais il a aussi libéré les geôliers.

L’AIRD (Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie) estime qu’il n’y a pas de salut, pour l’humanité, autre que la recherche d’un développement dans la tolérance et la liberté. C’est le message de Mandela, du président Mandela, que nous devons entendre, garder et faire vivre. Nous espérons sincèrement que l’ensemble des composantes politiques de Côte d’Ivoire auront entendu le message, qu’ils auront décidé de le faire leur et de le faire vivre pour que les peuples de notre pays, hier jetés dans la tourmente, la peur et la haine
puisse retrouver le chemin de la fraternité et de la sérénité.


Eric Kahé

Président de l'AIRD

 



00:06 Publié dans Déclarations de la Direction de l'AIRD | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/12/2013

LES VRAIS FAISEURS DE PAIX SONT LES VICTIMES...

Quand, englué dans la haine et pris en otage par d’encombrants partisans, un régime tire sur tout ce qui ne pense pas comme lui, il dessert d’abord ses propres intérêts à commencer par sa propre survie.

Si nous avons choisi la voie de la paix et de la réconciliation dans la vérité, c’est bien par amour pour les jeunes générations et non par faiblesse.

En mettant en parallèle la situation ivoirienne actuelle  avec l’histoire de certains pays, on mesure mieux les graves incertitudes de « l’après Ouattara »  (quelle que soit la date, il y en aura forcément un) et on en déduit l’urgence de nous parler avant qu’il ne soit trop tard. On n’est jamais assez fort pour être toujours le plus fort et c’est l’absence d’avenir personnel lisible de certains hommes politiques qui les conduit à l’égocentrisme.  Ils se préoccupent alors très peu de l’avenir. Tout comme ceux qui ont très mal agi sont trop souvent aveuglés par la honte pour tendre la main. Les vrais faiseurs de paix sont les victimes. Soutenons les à nous offrir la paix en tournant le dos au négationnisme de leurs souffrances. Mgr Marcellin Kouamé vient de nous montrer la voie en s'adressant à Félix Houphouët-Boigny. Puisse le Saint Esprit qui l'a inspiré, le protéger de nos foudres humaines.

Eric Kahé
Président de l'AIRD
Mardi 10 décembre 2013

13:34 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/12/2013

COURAGEUSE ET VERIDIQUE HOMÉLIE DE MONSEIGNEUR MARCELLIN KOUADIO


aird,opposition ivoirienne,opposition politique côte d'ivoire,paix et developpementExtrait de l’homélie de Monseigneur Marcellin Kouadio, Évêque de Yamoussoukro, à l’occasion de la commémoration des 20 ans de la mort de Félix Houphouët-Boigny


«La belle Côte d’Ivoire, jadis enviée parce que prospère, est aujourd’hui défigurée et meurtrie par de multiples crises militaro-politiques dont les raisons profondes restent encore à élucider. La dernière en date a fait officiellement, semble-t-il, 3000 morts. La rébellion de 2002 a fait une foule innombrable de victimes.

Curieusement, Nanan, ceux qui mentent et tuent croient servir ainsi la Côte d’Ivoire. Les innocents dont les droits sont bafoués sont déclarés coupables, d’où le nouveau concept de la culpabilité collective doublé de la culture de l’impunité où les médiocres sont célébrés. Certains de nos jeunes revendiquent fièrement le statut d’ex-combattants afin d’être récompensés.

Et dans cette situation trouble, les ressources de notre pays sont livrées en pâture aux prédateurs. Notre mère patrie, humiliée et meurtrie, est traitée comme une fille de joie. Oui, la Côte d’Ivoire est traitée, contre sa volonté, comme une péripatéticienne. Le temps, pour ainsi dire, vient de te donner raison : « la paix, ce n’est pas un vain mot, mais un comportement (…)

Malheureusement, bon nombre de tes enfants qui prennent ton nom mais n’ont pas ton esprit, préfèrent la guerre à la paix, la mort à la vie, le mensonge à la vérité, l’aumône au travail, etc. Nanan, aujourd’hui, jouissant de ta double nationalité de citoyen du monde d’ici-bas et de l’au-delà, aide nous à renouer avec la paix. De la où tu es, prie pour nous…

Chers frères et sœurs, hommes et femmes de bonne volonté, demandons au Seigneur Jésus, le Roi des rois, d’accorder à notre pays la grâce de la paix par la réconciliation vraie, qu’il touche le cœur des bourreaux et prenne en pitié les victimes de ces multiples crimes (…) Les Ivoiriens parlent de paix et de réconciliation, mais combien sont-ils qui désirent vraiment la paix ?

Pour que la Côte d’Ivoire renoue avec la paix, je verrais humblement, pour ma part, les présidents Ouattara et Gbagbo faire la paix au sommet, et une fois réconciliés, qu’ils demandent pardon à leurs militants et aux Ivoiriens qui, à leur tour feront la paix. En Dieu, cela est encore possible pour le bonheur de tous ».

Source : Connectionivoirienne.net

Post du dimanche 9 décembre 2013

Qui est Monseigneur Marcelin Kouadio ?

Aird, opposition ivoirienne, eglise catholique ivoirienneMgr Marcelin Yao Kouadio a fait sa philosophie à Abadjin-Kouté, et sa théologie au séminaire d’Anyama. Il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Daloa le 29 Décembre 1990 par son évêque Mgr Pierre Marie Coty.

Il est envoyé à la paroisse Sainte Marie de Zuénoula comme Vicaire, puis comme Curé de 1990 à 1994.

Il part faire des études en Théologie biblique et en Missiologie à l’Université Pontificale Grégorienne à Rome, sanctionnées par une Licence en Théologie biblique et un Doctorat en Missiologie, avec une option sur l’inculturation, de 1994 à 2000.

Revenu dans son diocèse, il est nommé Directeur diocésain de l’Enseignement Catholique et Professeur de missiologie au Grand Séminaire philosophique provincial Saint Pierre de Daloa de 2000 à 2005. Puis, il es nommé, par la Conférence Épiscopale de Côte d'Ivoire, Directeur National de l’Enseignement Catholique de 2005 à 2009.

C’est de cette charge qu’il nommé évêque du Diocèse de Yamoussoukro le 1er janvier 2009.

 

Source : Africanaute.com

 



17:46 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |