topblog Ivoire blogs

23/03/2014

CHARLES BLÉ GOUDÉ : LE «CAS PARTICULIER» DU «PLUS GRAND CRIMINEL»

 

CBG images.jpgIl faut se convaincre que le cas de Charles Blé Goudé est vraiment «particulier» puisque, avant d’être jugé, il ne bénéficie même pas de la présomption d’innocence. Au moment de la guerre des photos, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, n’a pas hésité à écrire, le 12 mars 2014, sur son mur qui présentait des photos d’un Blé Goudé bien portant et bien-pensant, que «même les plus grands criminels ont des droits».

Pour expliquer pourquoi le gouvernement a fini, le 20 mars, par accepter de transférer le «plus grand criminel » de l’histoire de la Côte d’Ivoire, le ministre ivoirien de la Justice, Gnénéma Coulibaly, n’a pas manqué d’arguments en béton :

  1. «C’est Charles Blé Goudé qui a introduit la violence dans les universités ivoiriennes, bien avant la crise postélectorale, à travers la Fesci, la Fédération estudiantine et scolaire».
  2.  «C’est lui qui a demandé que les véhicules de l’Onuci (la mission des Nations unies en Côte d’Ivoire, ndlr) soient pris pour cible par les Jeunes patriotes pendant la crise postélectorale»

Il ne reste plus au ministre de la Communication, Me Affoussy Bamba-Lamine, de clore le réquisitoire sur BBC Afrique : "Le transfèrement de Blé Goudé se justifie par le fait que sa personnalité perturbe le climat social que le gouvernement veut apaiser". Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont des éléments perturbateurs du processus de réconciliation nationale. Et comme il est conseillé de couper le membre qui gêne, le pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara a coupé leur tête. Un point barre.

 

Ferro Bally

LA CPI, UNE JUSTICE INTERNATIONALE POUR AFRICAINS?

La Côte d’Ivoire a, depuis la nuit de samedi 22 mars à dimanche 23 mars 2014, un deuxième pensionnaire à la prison de Scheveningen, à La Haye: Charles Blé Goudé, leader de la Galaxie patriotique. Le gouvernement ivoirien a donné, le 20 mars, son accord pour son transfèrement dans les cachots de la CPI.

cpi,ble goude,aird-ci,aird,eric kahe,ferro ballyLa Cour pénale internationale ou CPI est une juridiction permanente chargée de juger les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité, de crime d'agression et de crime de guerre. Au 1er mai 2013, 122 États sur les 193 États membres de l'ONU ont ratifié le Statut de Rome et acceptent l'autorité de la CPI. Trente-deux États supplémentaires, dont la Russie et les États-Unis d’Amérique, ont signé le Statut de Rome mais ne l’ont pas ratifié. Certains, dont la Chine et l’Inde, émettent des critiques au sujet de la Cour et n’ont pas signé le Statut.

À ce jour, la Cour a ouvert une procédure d’enquête dans huit cas, tous en Afrique: l’Ouganda, la République démocratique du Congo (RDC), la République de Centrafrique, le Darfour (Soudan), la République du Kenya, la Libye, la Côte d’Ivoire et le Mali. La Cour a mis en accusation au moins vingt-deux personnes dont les présidents du Soudan, Omar el-Béchir (premier mandat d’arrêt lancé par la CPI contre un chef d’État en exercice) et du Kenya, Uhuru Kenyatta.

Sept inculpés sont en détention: Laurent Gbagbo, ancien président de la Côte d’Ivoire et premier chef d’Etat incarcéré, Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la RDC, Charles Blé Goudé, ancien ministre de Côte d’Ivoire, le général de l’armée de la RDC Bosco Ntaganda dit Terminator, Germain Katanga et Mathieu Ndudjolo, deux anciens chefs congolais de milice, Callixthe Mbarushimana, chef présumé des Forces démocratiques de libération du Rwanda ou FDLR.

Plusieurs sont en fuite dont Joseph Kony, chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA, milice ougandaise accusée de crimes de guerre), et d'autres hauts commandants de la LRA; deux sont décédés (les juges de la CPI ont notamment ordonné la fermeture du dossier de Mouammar Kadhafi, décédé le 20 octobre 2011, qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt pour crimes contre l'humanité) quand d’autres sont libres de leur mouvement: Omar el-Béchir, Uhuru Kenyatta, William Ruto (vice-président kényan), Ahmed Haroun (ancien ministre de l’Intérieur du Soudan) et Ali Kosheib (un des principaux chefs des milices Janjanwids au Soudan).

La Libye, promettant de tenir un procès régulier «conformément aux critères internationaux», a refusé de transférer Seif El Islam Kadhafi, l’un des fils de l’ancien chef d’État libyen, tout comme l’ancien chef des services de renseignement de Kadhafi, Abdallah Al-Senoussi.

Le premier procès de la CPI, celui du Congolais Thomas Lubanga, pour crimes de guerre, a commencé le 26 janvier 2009. Le 10 juillet 2012, la CPI a condamné le chef rebelle congolais à une peine de 14 ans d’emprisonnement pour le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats. C'est le premier jugement de la Cour pénale internationale. Charles Taylor, l’ancien président libérien, a été condamné par la CPI à cinquante ans de prison pour crimes contre l'humanité pour son rôle dans la guerre civile sierra-léonaise. Et c’est dans une prison britannique qu’il purge, depuis le 15 octobre 2013, sa peine.

 

 

Ferro Bally, journaliste indépendant

18/03/2014

(SOUS OUATTARA) LA CÔTE D’IVOIRE DORT, MANGE ET VIT CORRUPTION

Ce vendredi 14 mars à Guiglo (capitale de la région du Cavally, à l’ouest de la Côte d’Ivoire), Paul Koffi Koffi, ministre délégué en charge de la Défense, a lancé ce cri de détresse aux transporteurs: «Aidez-nous; ne donnez plus d’argent à nos agents». Cette pitoyable sortie montre que l’État, en jetant ainsi l’éponge, consacre que notre pays a définitivement échoué dans sa lutte contre la corruption et le racket, devenus une institution.

Lire la suite

09/03/2014

RATTRAPAGE TOUS AZIMUTS

Le Marché des arts et du spectacle africain (MASA) prend fin ce 8 mars. Et dans un compte rendu du journal L’intelligent d’Abidjan de ce jour, je réalise que le «rattrapage» ethnique cher à notre chef de l’Etat a la vie dure et longue. Tous ceux qui sont intervenus dans cet article pour parler de l’organisation, la déprogrammation, les difficultés et les colères des artistes sont du nord: Yacouba Konaté, directeur général par intérim, Koné Dodo, conseiller artistique chargé de la musique au Masa 2014, et Ismaël Diaby, conseiller artistique en charge de la logistique. Notre pays peut-il guérir de cette politique de préférence régionale et de cet apartheid social?

Ferro Bally, journaliste indépendant

 

26/02/2014

CÔTE D’IVOIRE – LIBERIA : GUERRE DES COMMUNIQUÉS APRÈS GRABO

CÔTE D’IVOIRE – LIBERIA : GUERRE DES COMMUNIQUÉS APRÈS GRABO

Lire la suite

24/02/2014

QUI TIRE SUR L’AMBULANCE ?

La guerre que se livrent le PDCI et le RDR, par presse interposée et qui s’est étendue à des échanges entre cadres de ces deux partis, me semble malsaine et indécente.

Malsaine parce que pour plus grave, le PDCI s’est tu, laissant assassiner des milliers d’Ivoiriens et il a assisté aux violations des droits de millions d’entre eux, sans jamais mot dire si ce n’est pour se plaindre de l’étroitesse de sa part du cadeau de la haine.

 

Indécente parce qu’elle intervient au moment où le président du RDR et chef de l’état, champion toutes catégories en "rattrapage", n’est pas au mieux de sa forme. Ce qui donne le sentiment de tirer sur une ambulance et une ambiance de fin de règne.

21:24 Publié dans Analyses politiques, Opinions libres..., Palmier Forum | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/02/2014

PDCI-RDR: PALABRE PAR JOURNAUX INTERPOSÉS

Le quotidien Le Patriote, organe officiel du RDR, dans sa parution d’hier, a ouvert le feu. «Débat autour de la signature du président la république. PDCI, ça manque de morale et de décence», titre-t-il en grande Une avant de s’interroger par cette co-une : «PDCI-RDA, un allié du RDR ou un vautour ?»

Lire la suite

LA CÔTE D'IVOIRE SANS PILOTE AU MILIEU DU TROU D'AIR

Y a-t-il un pilote à bord de notre Airbus380? Parti en catastrophe en France, le 2 février dernier, le n°1 ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, a subi «avec succès», le 8 février, une intervention chirurgicale.

Lire la suite

18/02/2014

Dieu,le meilleur metteur en scène.... (Théophile Kouamouo)

theo 2574243945.pngDieu est le meilleur metteur en scène et son sens de l'humour est ravageur. Bientôt nos yeux vont voir Guillaume Soro défendre bec et ongles la Constitution contre laquelle il a dit-il pris les armes. Et versé du sang innocent. Ah... 2014 ! 

Théophile Kouamouo, journaliste professionnel

LES JOURNALISTES IVOIRIENS DANS L’ARÈNE

Combat de coq que celui que se livrent le conseil d’administration (CA) de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unj-CI) et le conseil exécutif intérimaire de l’association.

Lire la suite