topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07/12/2014

“NOUS NE SOMMES PAS FIXÉS SUR UNE ÉLECTION, MAIS SUR LA CÔTE D'IVOIRE”

Le ministre Eric KAHE a eu à échanger ce week-end, avec des étudiants africains en région parisienne. Répondant à une question relative à son exil et à la préparation des échéances électorales, il a  dit en substance : Nous construisons un grand parti politique qui doit être une famille pour l’ensemble de ses militants et donner aux Ivoiriens, non seulement  le goût du rêve, mais les moyens de la réalisation de ce rêve. Nous ne sommes pas fixés sur une élection, mais sur la Côte d'Ivoire.


Pour le président de l’Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie (AIRD), la participation de son parti à la présidentielle est conditionnée par plusieurs facteurs, parmi lesquels le cas du président Laurent Gbagbo, la résolution de la question de la CEI, le retour des exilés, la fin de la justice des vainqueurs et la fin de la clandestinité de fait des partis politiques. Il a noté avec satisfaction l’évolution de la position de la France officielle sur le cas des droits politiques, notamment lors de la conférence conjointe de mardi dernier.

Notre combat est orienté sur la Côte d’Ivoire qui doit retrouver sa cohésion afin de devenir une nation. Malgré la croissance proclamée sur tous les toits, la pauvreté n’a jamais été aussi répandue et palpable en Côte d’Ivoire a dit le président de l’AIRD. Devant son auditoire satisfait des échanges, et répondant à des propos sur la franchise de son langage et la clarté de ses propositions sur la sécurité sociale, la réduction de la pénibilité du travail en milieu rural, la gestion des droits fonciers, le président de l’AIRD a conclu en ces termes : l’Afrique n’a pas besoin de politiciens mais d’hommes politiques, avec une vision et des projets qui collent aux urgences de ses peuples. Or ces urgences sont facilement identifiables et les régler relève juste du bon sens et de la bonne volonté en commençant par mettre fin à la corruption qui profite à une minorité et prive l'État des ressources nécessaires à la réalisation de ses obligations régaliennes

 

carte-verso  T40.pngLa rédaction

14:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Suis heureuse de vous entendre sur cet chapitre-là :celui de la participation de l'AIRD aux élections présidentielles 2015. Merci de nous avoir éclairé sur votre position.

Une militante qui commençait à ne plus y croire.

Écrit par : DOH | 07/12/2014

Les commentaires sont fermés.