topblog Ivoire blogs

20/11/2014

GROGNE AU SEIN DES FRCI : QUI VIVRA VERRA (FERRO BALLY)

Ce qui n’a pas pu être fait depuis bientôt six ans le sera en deux mois. Parole du Brave Tchê qui est en même temps Wari Fatchê. 

8.975 ex-combattants de l’ex-rébellion intégrés dans l’armée ivoirienne exigent la prise en compte de leurs arriérés de solde depuis 2009, c’est-à-dire depuis l’Accord politique de Ouaga (APO) conclu en 2007 entre l’État de Côte d’Ivoire dirigé par Laurent Gbagbo et l’ex-rébellion armée amenée par Kigbafori Guillaume Soro, alors secrétaire général des mouvements insurrectionnels coalisés sous l’appellation de Forces nouvelles.


APO 1517550_1532195243690643_8137109890307584933_n.jpgD’une part, l’APO est outrancièrement manipulé depuis la prise de pouvoir par Alassane Dramane Ouattara. Le troisième accord complémentaire à l’Accord politique de Ouaga, signé le 28 novembre 2007, dispose en son article 6: «En application de l’ordonnance n°2007-457 du 12 avril 2007 portant loi d’amnistie, les deux parties conviennent que le gouvernement rétablira les soldes avec rappel des éléments des FAFN ayant appartenu aux Forces armées nationales de Côte d’Ivoire, à la Gendarmerie et aux corps paramilitaires, pour compter de la date de signature de ladite ordonnance». L’article 7 poursuit: «Les deux parties conviennent que tous les militaires des FAFN ayant appartenu régulièrement aux Forces armées nationales de Côte d’Ivoire, à la Gendarmerie et aux corps paramilitaires seront réintégrés dans la nouvelle armée nationale et bénéficieront d’une reconstitution de leur carrière».

Le quatrième accord complémentaire, signé le 22 décembre 2008, indique en son article 6 que les ex-rebelles devraient soumettre au gouvernement ivoirien une liste de… cinq mille ex-combattants aptes en vue de leur intégration dans la nouvelle armée nationale. Ainsi, non seulement, nulle part, il n’est question de payer des arriérés de solde à des ex-combattants qui ne faisaient pas partie des soldats félons, mais l’accord parle de cinq mille ex-combattants, là où aujourd’hui il est officiellement question de plus de huit mille.

Silence assourdissant.

D’autre part, Soro Guillaume, chef de l’ex-rébellion, observe un silence assourdissant. Il occupe des postes stratégiques depuis le déclenchement et la fin de son ex-rébellion: il a été successivement Premier ministre de Laurent Gbagbo (2007-2010) qui l’a même qualifié de meilleur de tous ses chefs de gouvernement, et d’Alassane Dramane Ouattara (2010-2012); et il est aujourd’hui président de l’Assemblée nationale, donc n°2 de l’État de Côte d’Ivoire.

Ce sont ses éléments, constituant hier les Forces armées des Forces nouvelles (FAFN), qui, aux abois, sont sur le pied de guerre, réclamant leur pécule. Ils réclament, selon le conseiller du président de l’Assemblée nationale, Mamadou Traoré, le paiement de leur rappel (2009-2011) s’élevant à 150.000FCFA par mois et par élément, soit 1.346.250.000 FCFA par mois. Les trois ans font 48, 465 milliards de nos francs.

Ce n’est pas tout. Les mécontents réclameraient, selon toujours notre sachant, le paiement de solde de retard de bail qui s’élève par élément et par mois à 50.000FCFA. Cela revient à 448.750.000 FCFA par mois; soit 32, 310 milliards de nos francs pour six ans (2009-2010-2011-2012-2013 et 2014). Et les revendications ne s’arrêtent pas là. Ils veulent, si l’on en croit notre informateur, leur prime d’installation et leur prime Ecomog de 16 millions de nos francs par élément, soit 143, 600 milliards de nos de nos francs, et leur reclassement au grade de caporal chef.

Le chef de l’État, homme de parole, nous dit-on, a donné sa parole. «En fin novembre, ce groupe de jeunes aura une moitié de sa solde et l’autre moitié en fin décembre», selon les propos de l’homme-orchestre du gouvernement, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko. Les sommes sont colossales et alors qu’il a pris, au nom du n°1 de l’État, un engagement ferme, Hamed Bakayoko ouvre la porte à des discussions pour établir les modalités de paiement de la solde.

 Qui vivra verra

Ferro Bally

 

ferobibali@hotmail.fr

09:44 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Le doyen fero eminent journaliste,l'incontestable maitre de la plume merci pour ton ecrit

Attendon de voir ,avec le temp le mensonge tombera seul

Écrit par : ange-emmanuel ouivabi | 21/11/2014

Les commentaires sont fermés.