topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/11/2014

#BURKINA LEÇON n° 3/10 : LE BOYCOTT N’EST PAS LA MORT

aird chevalet 1470681347.jpgDepuis l’instauration du multipartisme en 1991, l’opposition Burkinabè a boycotté, au moins à deux reprises, l’élection présidentielle, notamment en 1991 et en 1998. Ces boycotts, loin de laisser pour morte l’opposition, ont réduit ses dissensions et resserré ses rangs, en guise de solidarité dans le malheur. Retirant les leçons de sa division et de son manque de repère lors de l’élection du 13 novembre 2005, cette opposition a renforcé ses concertations pour une plus grande unité d’actions par la réflexion. Le cerveau a eu raison des biceps.

Un parti politique qui ne participe pas à une élection présidentielle n’est pas forcément un parti politique mort ou appelé à mourir. Il dénonce des règles de jeu peu équitables et prend à témoin la communauté nationale et internationale. Le pouvoir issu d’une telle élection peut certes revendiquer une certaine légalité, mais il a peu de légitimité.

 

EK cheptel anniv 10015642_629648960450191_5521973293780611057_n.jpgEric Kahe - Président AIRD
(Le choix des photos est de la rédaction)

11:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.