topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

29/08/2014

70ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DE PARIS (3ème partie)

carole 1625525_1377224812552478_186221095_n.jpgTrois ans après, peut-on dire que "la résistance" l'est toujours? 


De moins en moins et pire, au lendemain de la confirmation des charges contre Laurent Gbagbo (12/06/2014), des leaders se défilent. Certains renforcent le silence dans lequel ils se sont murés depuis son transfèrement à la Cpi. D'autres optent pour des schémas personnelsdéjà débutés mais bien camouflés jusque-là. En fait, il n'y a plus rien à faire. On peut s'afficher. Gbagbo, c'est fini!

Gbagbo est-il la seule raison de cette résistance commencée depuis le "bafouement" de nos lois et institutions? 

Oui! Laurent Gbagbo, SYMBOLE, est le père de la démocratie en Côte d'Ivoire. 

Les deux grands instruments légaux qu'il a créés pour atteindre sa Vision sont le Fpi et le journal Notre Voie.

Réduire ces deux instruments au silence c'est tuer la lutte et la vision de Laurent Gbagbo. Malheureusement, Laurent et Simone Gbagbo sont en prison, Notre Voie et le Fpi sont réduits au silence.....

La Côte d'Ivoire est défigurée. Les forces vives et la société civile sont muselées et quasi inexistantes.

Les ivoiriens attachés à la démocratie sont traqués, enlevés, torturés, poussés à l'exil et pour les moins chanceux assassinés. Le génocide à l'ouest se poursuit tranquillement au vu et au su de tout le monde. Les exilés croupissent sous les tentes et les dépouilles mortelles des cadres légalistes continuent de rejoindre leur terre natale à tour de rôle. L'exclusion ethnique autrefois utilisée comme argument pour attaquer la Côte d'Ivoire est CONSACRÉE, les licenciements sont abusifs soit sur la base idéologique ou ethnique.

La ligne de combat est confuse.

La résistance est essoufflée et cherche ses repères.

 

Carole-Attioumou-Serikpa

23:27 Publié dans Analyses politiques, Lu avec intérêts, Opinions libres... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.