topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

22/06/2014

LA MISE EN SCÈNE (Ferro Baly)

mattei lg.jpgAimé-Henri Konan, candidat du PDCI-RDA arrivé en 3è position, donc éliminé au second tour, ne cesse de clamer, urbi et orbi, qu’il a été délesté de 600.000 voix au premier tour. Mais, il aurait été victime de ses propres turpitudes, selon Gbagbo. 


Gbagbo, Ouattara et Bédié. Le mystère reste entier sur la présidentielle ivoirienne des 31 octobre et 28 novembre 2010 et chaque jour apporte son lot de révélations. Ce scrutin a accouché de deux présidents de la république (l’un, Laurent Gbagbo, a été investi officiellement au palais présidentiel et l’autre, Alassane Dramane Ouattara, virtuellement à l’hôtel du Golf) et d’une grave crise post-électorale.

Aimé-Henri Konan, candidat du PDCI-RDA arrivé en 3è position, donc éliminé au second tour, ne cesse de clamer, urbi et orbi, qu’il a été délesté de 600.000 voix au premier tour. Mais, il aurait été victime de ses propres turpitudes, selon Gbagbo. Dans son livre cosigné avec le journaliste français François Mattei, «Je veux la vérité et la Justice» paru le 19 juin, en France, il le compare à Esaü qui a sacrifié, dans la Bible, son droit d’ainesse à Jacob, son petit-frère, pour un plat de lentilles.

En toute connaissance de cause, Bédié aurait renoncé à sa place au second tour de la présidentielle, au profit de Ouattara, pour les honneurs (le troisième pont d’Abidjan porte désormais son nom, Ouattara déclare diriger le pays sous son autorité morale, sa famille est dans les bonnes grâces du pouvoir, etc.). Si donc le troisième du premier tour est maintenant le chef de l’État après les bombardements des forces militaires françaises, le deuxième ronge son frein par acquit de conscience et le premier se trouve à La Haye pour être mis sous l’éteignoir, c’est que la présidentielle ivoirienne, loin d’une compétition loyale, a été une grosse farce et la mise en scène d’un scénario déjà écrit.

 

Ferro Baly

15:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.