topblog Ivoire blogs

28/05/2014

IMPUNITÉ APRÈS NAHIBLY : L'ONU AVOUE SON IMPUISSANCE ET ACCUSE GRAVEMENT LE GOUVERNEMENT OUATTARA - Airdinfo

Eugene%20Nindorera_20121023_BZ62_0_0.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur Eugène Nindorera est le chef de la « division droits de l’homme » de la Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire. Interrogé par RFI ce mercredi 28 mai 2104, il avoue ce qui ne peut plus continuer d’être caché en Côte d’Ivoire. Mais c'est juste un bout de l'iceberg!


 

RFI :En juillet 2012, le camp de Nahibly, près de Duékoué dans l’ouest du pays, qui abritait environ 4 500 déplacés d’ethnie considérée comme proche de Laurent Gbagbo, était détruit par la population aidée par des militaires ivoiriens et des chasseurs traditionnels dozos. Ce jour-là, plusieurs dizaines de jeunes déplacés ont disparu. Ce camp était sous la protection de l’ONU. Où en est l’enquête sur cette attaque et sur ces disparitions?

Eugène Nindorera: Le dossier avance vraiment lentement. Les juges ont peur. Il y a des procureurs qui ont peur de s’en prendre à des personnes parce qu’elles sont influentes et parce qu’elles continuent à occuper des postes importants alors que peut-être ces personnes pourraient se voir retirer certaines fonctions compte tenu des choses qui leur sont reprochées.

RFI : Six cadavres de jeunes hommes ont été trouvés à quelques kilomètres de là en octobre 2012. Les lieux sont toujours gardés par des soldats de l’Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) parce qu’il pourrait y avoir d’autres cadavres dans les puits environnants. Vous ne trouvez pas le temps long ?

 

Nous avons demandé au gouvernement à plusieurs reprises de faire le nécessaire pour qu’on puisse voir s’il y a encore des corps dans les différents puits. Mais le gouvernement a un programme par rapport aux exhumations qui est un peu différent dans la mesure où il compte d’abord terminer ce qui se passe ici à Abidjan. Mais c’est sûr que c’est une situation préoccupante. C’est tout à fait anormal et c’est quelque part regrettable. Nous pensons que le gouvernement a promis de faire accélérer ces processus dans l’avenir et on va essayer d’observer cette situation.

Source: http://www.rfi.fr/emission/20140527-eugene-nindorera-chef...

21:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.