topblog Ivoire blogs

27/05/2014

L’IMPUISSANCE À ÊTRE À LA HAUTEUR DES ILLUSIONS VENDUES

mandjara Repose en paix.pngMême devant le sacrifice suprême d’une ADOratrice, le gouvernement d’Alassane Dramane Ouattara reste bouche bée : ni mot de compassion, ni acte de contrition. 


mandjara 4219621427.jpgCe n’est pas de l’indifférence; c’est de l’impuissance à être à la hauteur des illusions vendues. Les ras-le-bol qui déchirent le ciel nuageux de la gouvernance Ouattara traduisent que des admirateurs, aficionados et autres idolâtres mélangent désormais l’espoir le plus fou et le désespoir le plus cruel jusqu’à ne plus distinguer l’un de l’autre. «Na lilah Wahina ilé rajihoun», a conclu, dans sa lettre d’adieu adressée à Alassane Dramane Ouattara, Madjara Ouattara, première victime par immolation de la Côte d’Ivoire.

 

Ferro Bi, journaliste indépendant

CI-dessus la lettre que l’on prête à la défunte Madjara Ouattara

"Mon président, après tout le combat que nous avons mené pour vous installer, vous ne nous payez que par le mépris. Comme si votre accession à ce poste n'était que le fruit d'un simple hasard.

Mon président, vous avez décidé de me tuer par la faim en refusant de payer ma dette. Je ne vous donnerai pas ce privilège car, au moment où vous lirez ces lignes, je ne serai plus de ce monde.

Je vous devance dans l'au-delà tout en espérant que ma mort vous soulagera ou peut-être vous poussera à régler le problème de nombreuses personnes qui se trouvent dans ma situation.

Mon président, Je vous devance en vous demandant de méditer sur ces mots du Coran «na lilah Wahina ilé rajihoun »"

 

 

21:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.