topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

18/05/2014

DES MENACES SUR LE CAMEROUN (Wazi Guipié)

Depuis 2006, je ne cesse de le répéter à mes frères Camerounais qu'après le dépeçage de L'Éléphant Ivoirien, le Lion Camerounais est dans la ligne de mire des déstabilisateurs (Article de Wazi Guipié)


Première menace: l'impérialisme d'Idriss Déby Itno fort de ses 30.000 soudards, de ses acquis de seigneur de guerre et de ses récentes interventions loin de sa zone de prédilection. Il s'est rendu indispensable en effectuant une projection de force au Mali où ses guerriers étaient en première ligne. Depuis qu'il a réussi à mater toutes les rébellions sur son sol, Déby prend des airs d'Imperator et il lorgne sans vergogne vers le Sud, vers le Cameroun. Patient, Deby semble attendre que l'homme Lion Biya comme le surnomment affectueusement les Camerounais s'endorme définitivement pour passer à l'action.

Deuxième menace: l'est camerounais et les bandes armées provenant de la RCA. Le délitement de cette dernière a entraîné une prolifération de groupes armés violents aux stratégies illisibles, ce qui ne les empêche pas de convoiter le riche Cameroun considéré par ces derniers comme l'eldorado.

Troisième menace: Bakassi l'endormie. En 2006, c'était les pirates nigérians qui faisaient la une. Le Cameroun avait certes remporté la bataille juridique mais sur le terrain ses troupes essuyaient des revers importants. Cette menace est latente, elle n'est pas à sous-estimer.

Quatrième menace: Boko Haram, ces fous de Dieu ont quitté leur berceau nigérian pour effectuer des raids dans le paisible Cameroun où il semble qu'il bénéficierait de protections. Certaines frustrations peuvent être instrumentalisées pour servir de levain à une section camerounaise de ce mouvement de désœuvrés.

Cinquième menace: la cinquième colonne du tribalisme latent et les sourdes luttes d'influence qui attendent le Cameroun de l'après Biya.

Un conseil à mes frères Camerounais, restez unis, restez unis, restez unis...

 

Wazi Guipié/page Facebook

11:59 Publié dans Bonnes Causes, Ils ont dit..., Opinions libres... | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.