topblog Ivoire blogs

23/03/2014

CHARLES BLÉ GOUDÉ : LE «CAS PARTICULIER» DU «PLUS GRAND CRIMINEL»

 

CBG images.jpgIl faut se convaincre que le cas de Charles Blé Goudé est vraiment «particulier» puisque, avant d’être jugé, il ne bénéficie même pas de la présomption d’innocence. Au moment de la guerre des photos, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, n’a pas hésité à écrire, le 12 mars 2014, sur son mur qui présentait des photos d’un Blé Goudé bien portant et bien-pensant, que «même les plus grands criminels ont des droits».

Pour expliquer pourquoi le gouvernement a fini, le 20 mars, par accepter de transférer le «plus grand criminel » de l’histoire de la Côte d’Ivoire, le ministre ivoirien de la Justice, Gnénéma Coulibaly, n’a pas manqué d’arguments en béton :

  1. «C’est Charles Blé Goudé qui a introduit la violence dans les universités ivoiriennes, bien avant la crise postélectorale, à travers la Fesci, la Fédération estudiantine et scolaire».
  2.  «C’est lui qui a demandé que les véhicules de l’Onuci (la mission des Nations unies en Côte d’Ivoire, ndlr) soient pris pour cible par les Jeunes patriotes pendant la crise postélectorale»

Il ne reste plus au ministre de la Communication, Me Affoussy Bamba-Lamine, de clore le réquisitoire sur BBC Afrique : "Le transfèrement de Blé Goudé se justifie par le fait que sa personnalité perturbe le climat social que le gouvernement veut apaiser". Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont des éléments perturbateurs du processus de réconciliation nationale. Et comme il est conseillé de couper le membre qui gêne, le pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara a coupé leur tête. Un point barre.

 

Ferro Bally

Commentaires

Dite les qui sont vrais parceque il ya deja une nvlle jeneration qui sont la deja

Écrit par : bt b | 24/03/2014

Ce n,est. Que du mensonge revoyer vtre position c des bombe a retardement ailler un langage de reconciliation monsieur le ministre

Écrit par : bbt | 24/03/2014

Les commentaires sont fermés.