topblog Ivoire blogs

02/02/2014

CRISE POLITICO-MILITAIRE IVOIRIENNE, D'UN DOCUMENTAIRE À UN AUTRE (Ferro Bi Bally)

Abidjan - Ferro Bally - La crise ivoirienne est décidément source d'inspiration dans la mesure où une partie des protagonistes a très bien compris le rôle de la communication d'un, dans l'exacerbation et l'entretien des clivages et de deux, dans la manipulation et l'instrumentalisation de l'opinion. Penda sur les traces de Benoît Scheuer


 Au plus fort des rivalités politiques, un sociologue belge, Benoît Scheuer, a sorti un documentaire, "Côte d'Ivoire, poudrière identitaire" pour attiser le feu des artificiels antagonismes ethniques suscités et justifier, a priori, la prise des armes par Soro Guillaume et ses soudards en rupture de ban pour renverser Laurent Gbagbo et les institutions républicaines. Plus personne ne parle plus de "poudrière" alors que Alassane Dramane Ouattara, arrivé au pouvoir, pratique un apartheid ethnique, à visage découvert, au détriment des autres Ivoiriens et le justifie, sans faux fuyant, par la politique assumée de "rattrapage".

Et comme le mal dans ce pays a un seul nom, voilà qu'un nouveau documentaire est sorti récemment en salle: "Laurent Gbagbo: despote ou nationaliste" du journaliste camerounais Saïd Mbombo Penda. Son verdict est sans appel: Laurent Gbagbo, sous des fausses allures de souverainiste, est un dictateur hors pair. Il est le responsable de tous les crimes commis en Côte d'Ivoire, y compris ceux des rebelles et autres chefs de guerre. Selon lui, la place du "tyran", alors que les preuves contre lui sont jugées "insuffisantes" par la CPI, est à La Haye et nulle part ailleurs.

Le seul problème, c'est que ce documentaire qui aurait englouti plus de cent millions de nos francs pour sa réalisation, ne fait pas recette dans l'opinion. Pis, au Cameroun, pays du journaliste, ce documentaire a été interdit de projection. Et Penda est penaud.

Ferro Bi Bally, Journaliste indépendant (ex Fraternité Matin)

 

Les commentaires sont fermés.